ICE MEMORY : nouvelles expéditions en Russie

Communiqué de presse publié par la Fondation Université Grenoble Alpes, 28 mai 2018
Vue de la montagne Belukha depuis le Nord. Les carottes de glace seront prélevées dans la cuvette située entre les deux sommets. © Alexey Nagaev
Collecter des carottes de glace des glaciers à forte valeur scientifique parmi les plus exposés au changement climatique et les stocker en Antarctique pour les scientifiques des générations futures : tel est l’objectif d’ ICE MEMORY, programme international de sauvegarde de la mémoire des glaciers. Suite aux deux précédentes expéditions sur le glacier du Col du Dôme (Alpes françaises) en août 2016 et sur le glacier de l’ Illimani (Bolivie) en juin 2017, deux expéditions de carottage sont organisées en Russie en mai et juin 2018.

Mai : carottage sur le glacier Belukha, Sibérie

Du 23 mai au 16 juin 2018, une expédition de carottage est organisée sur le glacier Belukha, en Sibérie. Cette opération est coordonnée par Margit Schwikowski, directrice du laboratoire de chimie de l’environnement à l’Institut Paul Scherrer (Suisse), partenaire de Ice Memory, et par Tatyana Papina, de Institute for Water and Environmental Problems, Antenne de l’Académie des sciences Russe en Sibérie.

Face Nord du Belukha depuis le camp de base Ak-kem. © Alexey Nagaev

Juin : carottage sur le glacier de l’Elbrouz, Caucase

Du 10 juin au 25 juillet 2018, une seconde opération de forage se tiendra sur le glacier de l’Elbrouz, dans le Caucase. Cette opération est coordonnée par Vladimir Mikhalenko et Stanislav Kutuzov de l’Institut de géographie de Moscou.

Site de forage sur le plateau Ouest de l’Elbrouz (5 100 m). © Ivan Lavrentiev

- Télécharger le communiqué de presse complet
- Download the full press release

Suivez la mission sur les réseaux sociaux

Acheminement du matériel au sommet, installation du campement, forage, découpe et descente des carottes de glace, vie de l’équipe : du 10 juin au 25 juillet, suivez les différentes étapes de l’expédition Elbrouz sur les comptes Facebook de l’Institut russe de géographie et ICE MEMORY : @geographic.ran, @ProtectingIceMemory

Des photos et vidéos seront disponibles pour les médias à partir de juin 2018, sur la plateforme http://fuga-media-stock.univ-grenoble-alpes.fr et sur http://igras.ru

Contact scientifique local

- Jérôme Chappellaz, IGE/OSUG, Directeur général de l’IPEV, coordinateur scientifique du projet ICE MEMORY : jerome.chappellaz[at]univ-grenoble-alpes.fr +33 (0)4 76 82 42 64

Contacts presse

- Cristelle Duos, Service de presse IRD : presse[at]ird.fr, +33 (0)4 91 99 94 87
- Anne-Catherine Ohlmann, Directrice générale de la Fondation UGA : anne-catherine.ohlmann@univ-grenoble-alpes.fr +33 (0)4 76 51 44 79

Cette actualité est également relayée par :

- l’IRD
- l’Université Grenoble Alpes (UGA)
- le CNRS

Les médias en parlent

Voir notre revue de presse sur scoop.it !


ICE MEMORY : un programme scientifique international pour conserver la mémoire du climat

Les glaciologues observent depuis des décennies l’impact de la hausse des températures sur la fonte des glaciers, qui constituent la mémoire des climats et environnements passés et permettent d’anticiper les changements environnementaux à venir. Face à ce constat alarmant, des glaciologues français de l’Institut des géosciences de l’environnement (IGE/OSUG - CNRS/UGA/IRD/Grenoble INP) et leurs partenaires italiens (Université de Venise) ont lancé le projet ICE MEMORY en 2015, sous l’égide de la Fondation Université Grenoble Alpes et avec le patronage des commissions nationales française et italienne de l’UNESCO.

Leur objectif principal : constituer en Antarctique la première bibliothèque mondiale d’archives glaciaires issues de glaciers menacés par le réchauffement climatique. Ces échantillons seront la propriété de l’humanité et une gouvernance pérenne veillera à leur utilisation exceptionnelle et appropriée, afin de permettre aux scientifiques des générations futures de réaliser des analyses totalement inédites, rendues possibles par l’évolution des technologies et des idées scientifiques.

Le colloque inaugural du projet ICE MEMORY, organisé à Paris en mars 2017 sous le patronage de l’UNESCO, a marqué l’internationalisation du programme, avec la participation d’une quinzaine de scientifiques spécialistes de l’étude des carottes de glace américains, russes, chinois, brésiliens, suédois, japonais, allemands, suisses, italiens et français. Le consortium souhaite fédérer la communauté internationale des glaciologues pour réaliser au moins une vingtaine de forages sur différents glaciers de la planète dans la décennie à venir.

Le 17 octobre 2017, la 202e session du Conseil exécutif de l’Unesco, constitué de 58 États membres, a adopté une décision concernant l’initiative ICE MEMORY, reconnaissant ainsi l’héritage scientifique et culturel des glaciers et la pertinence
de l’initiative ICE MEMORY, encourageant la communauté internationale à agir rapidement.

Porté par la Fondation Université Grenoble Alpes, ICE MEMORY fédère déjà de nombreux partenaires académiques : le CNRS, l’IRD, l’Université Grenoble Alpes, le Conseil national de la recherche italien, l’Université de Venise, l’Institut Paul Scherrer en Suisse ainsi que l’IPEV et le Programme italien de recherche en Antarctique (PNRA) pour ce qui concerne la logistique de la chaîne du froid entre l’Europe et le plateau Antarctique ainsi que le stockage à long-terme.

Le projet est financé à parts égales par les membres fondateurs (apport en moyens humains et en équipement) et par du mécénat privé via la Fondation UGA. La fondation est heureuse d’annoncer le soutien récent de la Fondation Suisse Didier et Martine Primat, pour trois ans.

Pour en savoir plus : site web, film et dossier de presse