Premières observations de gerbes atmosphériques avec la NectarCAM

Figure 1 : Image d’une gerbe atmosphérique prise par le prototype de caméra NectarCAM durant la nuit du 22 au 23 mai 2019 à Adlershof © NectarCAM
Dans la nuit du 22 au 23 Mai 2019, un prototype de la caméra NectarCAM (projet soutenu par le LabEx OSUG@2020), installé dans le plan focal d’un prototype de télescope de taille moyenne du Cherenkov Telescope Array (CTA) à Berlin/Adlershof (Allemagne), a observé ses premières gerbes atmosphériques (voir figure 1).

Ces gerbes qui sont produites par l’intéraction de particules de hautes énergies (photons gamma et rayons cosmiques) avec l’atmosphère, émettent un bref rayonnement Cherenkov qui est collecté par les miroirs du télescope et détecté dans son plan focal par des photomultiplicateurs.
Ce prototype de caméra (voir figure 2 et 3) est équipé de 61 modules de détection (427 photomultiplicateurs) développés, contrôlés et fabriqués sous la responsabilité de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP, Université Toulouse Paul-Sabatier/CNRS/CNES). Ces modules de plan focal ont été produits par l’entreprise Microtec avec un financement du CNRS-INSU, CEA-IRFU et du Labex OCEVU.

Figure 2 : Photo du prototype de caméra NectarCAM, avec les 61 modules de détection, fixé sur le mât du prototype de télescope de taille moyenne à Adlershof © NectarCAM

La NectarCAM est une des caméras qui est proposée pour équiper les télescopes de taille moyenne du futur observatoire CTA (Cherenkov Telescope Array). Elle sera alors constituée de 265 modules (1855 photomultiplicateurs). En France, ce projet est mené dans le cadre d’une collaboration entre le CEA (IRFU) et le CNRS (IN2P3 et INSU) avec un soutien des Labex P2IO, OSUG2020 et OCEVU.

Figure 3 : Photo du prototype de télescope avec le prototype de caméra NectarCAM dans son plan focal © NectarCAM

► Cet article a initialement été publié par l’INSU.

Publié le 27 juin 2019