[Conférences] Pint of Science 2019

Du 20 au 22 mai, le Festival "Pint of Science" invite de brillants scientifiques dans votre bar préféré pour discuter avec vous de leurs dernières recherches et découvertes. C’est pour vous l’occasion parfaite de rencontrer les acteurs de la science de demain en chair et en os.
Vous n’avez plus d’excuse pour ne pas venir boire un verre avec nous !

Démystifier la recherche scientifique et la faire découvrir au grand public dans un cadre détendu.
Parce que non, dans un labo, ça ne se passe pas toujours comme dans les Experts !
L’édition 2018 du Festival Pint of Science se tiendra les soirées du lundi 14 mai au mercredi 16 mai dans une vingtaine de villes en France, dont Grenoble.

Découvrez les contributions des chercheurs de l’OSUG pour l’édition Grenobloise de ce festival :

20 mai - En Afrique, le fleuve Niger fait des eaux et débat

Alban Depeyre (Doctorant à l’IGE/ OSUG)
Geremy Panthou (Chargé de Recherche à l’IGE/ OSUG)

Comme ne cessent de le répéter les scientifiques du GIEC : ça chauffe sur la planète ! Mais tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. L’Afrique de l’Ouest, notamment, est particulièrement vulnérable au changement climatique auquel s’ajoutent les pressions exercées par l’homme sur son environnement. En étudiant le cycle de l’eau du fleuve Niger, nous verrons quels sont les impacts déjà visibles dans cette région du monde. Comment agir face à ces changements ? Les populations locales pourront-elles se contenter de s’adapter ou faudra-t-il s’efforcer d’atténuer les changements en cours ? ► page web



20 mai - The dawn of organic chemistry

Cecilia Ceccarelli (Research Fellow UGA IPAG/ OSUG)
Fanny Vazart (Postdoctoral researcher UGA)

Why is there life on Earth ? Big question, right ? Terrestrial life is based on relatively small molecules containing carbon atoms, or, in other words, on organic chemistry. However, our planet is made of rocks and metals where inorganic chemistry rules ! In our talk, we will tell the story of how organic molecules are formed in space, and how they may have rained on the young Earth and, who knows, help fertilizing our planet with seeds of life ! ► page web



20 mai - Des aurores polaires au dessus de chez vous

Jean Lilensten (Directeur de Recherche à l’IPAG)
Léo Bosse (Doctorant à l’IPAG)

Une discipline nouvelle, la météorologie de l’espace, s’intéresse à l’impact de l’activité solaire sur notre environnement spatial. Les conséquences sont nombreuses : spatial, télécoms, positionnement, énergie … Et si les aurores polaires nous permettaient de voir comment varie cet environnement ? Et si le rayonnement auroral existait même au dessus de Grenoble ? Serait-ce alors une porte d’entrée pour littéralement voir l’espace ? ► page web



21 mai - Deux glaçons dans un verre qui se réchauffe

Lionel Favier (Post-Doctorant à l’UGA, IGE / OSUG)
Veronique Dansereau (Post-Doctorante au CNRS)

Deux sortes de glaces flottantes cohabitent sur notre planète : la banquise et les plateformes glaciaires. Tandis que la banquise est issue de la congélation de l’eau de mer, les plateformes glaciaires forment la partie flottante des glaciers continentaux en bordure de mer. Leurs points communs ? Elles subissent le réchauffement climatique et fondent. Mais si leur fonte n’élève pas directement le niveau des mers, ça ne signifie pas qu’elle n’a aucun effet sur le climat. Loin de là. Autour d’un verre, discutons donc de l’impact de la fonte de ces gros glaçons sur le climat planétaire. ► page web



22 mai - Exoplanètes ou la Terre en perspective

David Mouillet (Astronome à l’IPAG/ OSUG)
Guillaume Bourdarot (Doctorant à l’IPAG/ OSUG)

Le Soleil illumine notre Terre, lieu unique hébergeant toute vie connue à ce jour. Nous tournons notre regard vers les « exoplanètes », à l’existence encore hypothétique jusque récemment, tournant autour d’innombrables autres étoiles. Cette quête - les détecter, les voir, chercher à les comprendre - est un défi formidable.
Qu’avons nous découvert, quelles sont les surprises qui nous attendent, quels sont les nouveaux moyens d’observation déployés et finalement, qu’est-ce que cette aventure nous apprend sur notre Terre ? ► page web



22 mai - Plongeon dans les mémoires glacées du climat

Kevin Fourteau (Doctorant à l’IGE/ OSUG)
Xavier Fain (Chargé de Recherche à l’IGE/ OSUG)

L’augmentation brutale des concentrations atmosphériques en gaz à effet de serre liée aux activités humaines est aujourd’hui la cause d’un réchauffement planétaire. Comment ce réchauffement se compare t il avec les évolutions naturelles que le climat a connu depuis un million d’années ? Les glaces polaires sont des archives uniques des évolutions environnementales passées : température, mais aussi composition de l’atmosphère dans les bulles qu’elles piègent au cours du temps. Comment fore t on ces glaces ? Comment les analyse t on ? Que nous apprennent-elles ?
page web