Photothèques

- ASTROPHYSIQUE & PLANETOLOGIE -

Les membres de l’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble (IPAG) déposent des photos sur :

- la photothèque CNRS (cf. conditions d’utilisation) :

  • pour illustrer des phénomènes et/ou leurs travaux d’astrophysique

Composant d'optique intégrée pour l'interférométrie astronomique à 4 télescopes. {JPEG}
Composant d’optique intégrée pour l’interférométrie astronomique à 4 télescopes.
Il permet de recombiner les faisceaux issus de ces télescopes en réduisant significativement l’encombrement par rapport à l’utilisation d’optique de volume tout en y apportant stabilité, absence de réglage et complexité des fonctions.
© IPAG (ex-LAOG) / CNRS Photothèque / INSU / PERRIN Emmanuel.


  • pour illustrer des phénomènes et/ou leurs travaux de planétologie

Aurore boréale, avec l'émission principale de l'oxygène dans la raie rouge, observée sur l'île de Svalbard (Spitzberg) en Norvège, à 79° de latitude Nord. {JPEG} Aurore boréale, avec l’émission principale de l’oxygène dans la raie rouge, observée sur l’île de Svalbard (Spitzberg) en Norvège, à 79° de latitude Nord.
Pour la première fois, étude d’un phénomène de polarisation de la lumière provenant de la haute atmosphère boréale, réalisée dans la zone aurorale. Au premier plan, un radar d’EISCAT (European Incoherent Scattering), de 42 m, qui permet d’étudier la haute atmosphère par diffusion incohérente. Sur la gauche, on distingue, les groupes d’étoiles Hyades et les Pléiades.
© IPAG (ex-LPG) / Photothèque CNRS / INSU / Guillaume Gronoff.

—