Astronomie & Astrophysique

STRUCTURATION NATIONALE


Instrumentation des grands observatoires au sol et spatiaux

- VLTI / GRAVITY-NAOMI : Interféromètres pour le Very Large Telescope (Chili), instrument Gravity
- VLTI / MATISSE : Interféromètres pour le Very Large Telescope (Chili), instrument Matisse
- E-ELT / HARMONI - MAORY : Instruments pour l’European Extremely Large Telescope
- E-ELT / MICADO : Instruments pour l’European Extremely Large Telescope
- CFHT / SPIROU : Spectromètre infrarouge pour le Canada-France Hawaii Telescope
- ROSETTA / CONSERT : Sonde spatiale pour l’observation du noyau de la comète Tchourioumov-Guerassimenko
- Mars Science Laboratory / ChemCam : Analyse spectroscopique induite par ablation laser de la surface martienne
- Mars2020 / SuperCam
- CTA : Cherenkov Telescope Array
- CHARA : Maintenance et opération de VEGA et JOUFLU


Stations d’observation nationales et internationales

- IRAM : Institut de Radio-Astronomie Millimétrique
- ALMA : Atacama Large Millimeter Array (ALMA Regional Center / IRAM)
- SUV : Service aux Utilisateurs du VLTI


Grands relevés et sondages profonds

- WHT / WEAVE : Grands relevés spectroscopiques
- Gaia : La mission astrométrique Gaia


Centres de traitement et d’archivage de données

- SSHADE-F-GhoSST : Infrastructure Européenne de bases de données expérimentales de spectroscopie et thermodynamique des solides pour la planétologie et l’astrophysique (Centre d’expertise OSUG Data Center)
- SPHERE-DC : centre de données SPHERE
- OSUG-DC : centre de données de l’OSUG, labellisé centre d’expertise régional
- PolarBase : base de données spectropolarimétrie stellaire (Centre d’expertise Grand Sud-Ouest)
- MOIO : Méthodes et Outils pour l’Interférométrie Optique


Pôles thématiques nationaux

- JMMC : Centre Jean-Marie Mariotti


STRUCTURATION EUROPÉENNE


L’astronomie est organisée autour de ses moyens nationaux, des moyens internationaux et des grands projets de la discipline menés dans la majorité des cas à l’échelle internationale.
Au niveau européen, la recherche astronomique est structurée autour de l’ESO - European Southern Observatory. Cette organisation intergouvernementale a été créée en 1962 pour établir un observatoire astronomique dans l’hémisphère sud, équipé d’instruments puissants (télescopes comme le VLT, Alma, ELT en préparation...), dans le but d’améliorer la collaboration et l’organisation en astronomie.
Crédit bandeau : ESO/S. Brunier