SISMOB

Objectifs

L’objectif du parc d’instruments sismologiques mobiles (SISMOB) est de permettre la collecte de données sismologiques sur des objectifs ciblés en l’absence d’observatoires permanents ou en complément de ces observatoires. Le réseau est constitué d’instruments ayant des objectifs différents (risque, imagerie haute-résolution, large-bande etc...)

Implantation

Le service Sismob est implanté au sein des locaux d’ISTerre. Les instruments sismologiques quant à eux parcourent le monde toute l’année avec par exemples des expériences scientifiques en Antarctique, en Équateur ou encore au Népal.

Données mesurées

Les données mesurées par les sismomètres permettent d’enregistrer à la fois des séismes se produisant à des milliers de kilomètres de distance et le bruit de fond sismique ténu correspondant à des vibrations du sol de quelques micro-mètres.

Implication de l’OSUG

ISTerre héberge la responsabilité technique et scientifique du parc national SISMOB, membre du Réseau sismologique et géodésique français (RESIF).
L’équipe d’ISTerre gère le planning d’utilisation du matériel. Les capteurs, les numériseurs et les éléments périphériques (récepteurs GPS, panneaux solaires ...) sont préparés et envoyés à destination partout dans le monde. Elle propose une assistance technique et se charge de tester et de réparer les instruments endommagés. La description des chaînes d’acquisition est produite à ISTerre en fonction des configurations de terrain et transmise au centre de données SISMOB pour leur mise à disposition. Leur distribution est ensuite assurée par le système d’information de RESIF.

Collaboration

Sismob collabore avec ses homologues européens principalement (Allemagne, Espagne). Les instruments quant à eux servent à toutes les universités et centres CNRS en France.

Site web SISMOB

Coordination : Florent Brenguier (ISTerre/OSUG) | florent.brenguier univ-grenoble-alpes.fr

OSU Partenaires : IPGP | OMP | OCA | EOST | OREME